• Bien que le module soit de taille réduite, j'ai choisi l'option d'un Tableau de Commande Optique amovible. Vous me direz sans doute que, pour une première, je n'ai pas choisi la facilité et que, de plus, cela est superflu. Vous avez mille fois raisons mais comme on dit par chez nous: "Un baudet qui fait à s'mode, c'est l'mitin dè s'nourriture"...

    Il faut aussi voir ce diorama comme pouvant devenir un module parmi d'autres (voir les articles " Changement de cap... " et " Vers un module PiccoloMod ") ce qui à ce moment-là peut justifier l'emploi d'un TCO amovible.

    Pour ce TCO, je me suis donné quelques contraintes:
         - un interrupteur pour le 14V continu lié à une led verte indiquant la mise sous tension;
         - un interrupteur pour le 14V alternatif lié à une led verte indiquant la mise sous tension;
         - commande des aiguillages (sous 14V alternatif 500mA) uniquement par impulsion;
         - visualisation constante de la position des aiguilles (sous 14V continu 550mA):
                                          led verte ON=aiguille droite,
                                          led rouge ON=aiguille déviée.

    Ce qui, mis en forme, nous donne le plan suivant...

    Le projet TCO
    (cliquer sur l'image pour l'agrandir)

     

    Les deux premières contraintes ne présentent évidemment pas de problème majeur et se résument, dans les deux cas, à l'utilisation d'un simple interrupteur (Le projet TCO).

    Pour respecter la troisième contrainte "commande des aiguillages (sous 14V alternatif 500mA) uniquement par impulsion", la seule solution est d'opter pour des inverseurs bipolaires ON-OFF-ON à retour automatique en position centrale (Le projet TCO) ce qui provoque l'allumage de la led témoin (rouge Le projet TCO ou verte Le projet TCO) mais évidemment son extinction aussitôt que l'interrupteur est relâché.

    Du même fait, la quatrième contrainte "visualisation constante de la position des aiguilles (sous 14V continu 550mA)" est prise en faute.

    Je décide donc d'envisager le problème différemment. D'abord assurer la visualisation de ce que doit être la position de l'aiguillage par un inverseur bipolaire ON-ON (Le projet TCO) et ensuite donner l'impulsion pour modifier la position de l'aiguille en confirmant le choix par un bouton poussoir OFF-ON-OFF (Le projet TCO).  

    Le projet TCO
    (cliquer sur l'image pour l'agrandir)

     

    La petite animation interactive qui suit vous permettra de mieux comprendre mes propos. En cliquant là où pointe la flèche, vous découvrirez la manipulation appliquée à un aiguillage.

     

    Nombreux seront certainement ceux qui me feront remarquer qu'il y a moyen de simplifier la manipulation et d'ôter l'option "bouton poussoir pour confirmer" en utilisant simultanément un relais. A ceux-là, je répondrai par l'affirmative mais n'étant un grand spécialiste de l'électronique, je n'ai pas trouvé l'appui nécessaire autour de moi pour réaliser ce type de montage.

    Donc, j'ai préféré opter pour des choses qui me parlent. Le montage est moins sophistiqué certes mais à mon niveau.

    L'idée maintenant posée, pour achever la phase de conception, il faut effectuer le tracé du câblage électrique pour les sept aiguillages du module.

    Le projet TCO
    (cliquer sur l'image pour l'agrandir)

     Version imprimableHeurtoirs

     

    Si on examine le plan, on constate qu'il y a 7 aiguillages à gérer et que chacun d'eux réclame 3 fils d'alimentation ce qui nous donne 21 fils à connecter. Je décide donc d'effectuer la liaison vers l'extérieur à l'aide d'une prise DB 25 en regroupant les pins 3 par 3 comme indiqué par le schéma et le cartouche qui suivent.

    Le projet TCO
    Le projet TCO
    (cliquer sur une image pour l'agrandir)

     

    Les plans étant dressés, il nous reste maintenant à les réaliser au mieux.

    Ce sera l'objet d'un prochain article.


    1 commentaire
  • L'écrin réalisé (voir ici), il faut maintenant s'occuper du "bijou" que l'on va y placer. En un mot: imaginer le diorama.

    Je décide que la partie visible du réseau devra:

      - Utiliser de façon maximale la surface consacrée au ferroviaire tout en restant empreinte de réalisme.
         - Permettre le passage en continu de convois de part en part de la fenêtre (sur au moins une des voies).
      - Se composer également d'une partie permettant d'effectuer des manoeuvres donc de "jouer au train".
       - Utiliser une remise à locomotive que j'avais précédemment construite (voir  1 2).

    Ces contraintes m'ont amené à élaborer le plan de voies suivant...

    Au tour du diorama
    (cliquer sur l'image pour l'agrandir)

     

    La construction du module à l'échelle 1/3 m'ayant permis, par le passé, de mettre en évidence des erreurs de conception, je décide de continuer la même technique pour le diorama lui-même me donnant ainsi toutes les chances de ne pas devoir apporter de modifications sur le tas.

     

    Ce n'est un secret pour personne: un relief de plaine n'est jamais parfaitement plat. Dans le soucis de pouvoir mieux appréhender le fond du réseau, je tiens à y apporter un peu de hauteur.

    Quelques épaisseurs de carton découpées à la façon des courbes de niveau et collées les unes sur les autres feront une bonne assise au vallonnement.

    Au tour du diorama
    Au tour du diorama
    (cliquer sur une image pour l'agrandir) 

     

    Pour "unifier" les différentes strasses obtenues, j'étale à l'aide d'un couteau de peintre de l'enduit de rebouchage.

    L'opération terminée, on aperçoit, sur la photo de gauche, que le sol obtenu est formé d'arêtes un peu trop franches à certains endroits.

    Un peu d'eau et du papier de verre (grain fin 240) vont rapidement permettre d'harmoniser et d'adoucir le relief (photo de droite).

    Au tour du diorama
    Au tour du diorama
    (cliquer sur une image pour l'agrandir) 

     

    Le tracé du réseau est découpé à l'échelle 1/3.

    Les bâtiments et le pont qui doivent entrer dans la composition du diorama sont eux-aussi construits à l'échelle. Cela permettra d'appréhender le volume qu'ils occuperont dans le paysage ferroviaire et éventuellement guider vers la révision de leurs dimensions pour une meilleur intégration dans l'ensemble.

    Au tour du diorama
    (cliquer sur l'image pour l'agrandir)

     

    J'apporte un peu de verdure par l'intermédiaire de mousse verte découpée dans la texture abrasive d'éponges vaiselle. Le rôle du tronc des arbres est tenu par des morceaux de pics apéritif.

    Au tour du diorama
    (cliquer sur l'image pour l'agrandir)

     

    Un pont routier pour cacher l'entrée en coulisse de gauche, des arbres (style cyprès ou peupliers) pour cacher celle de droite, le placement des différents bâtiments, il reste à admirer l'ensemble...

    Au tour du diorama
    (cliquer sur l'image pour l'agrandir)
     

     

    De face tout d'abord,...

     

    ... ensuite vue du haut.

    Au tour du diorama

     

    Encore une fois, je vous laisse juge du projet.

    Pour ma part, je suis enthousiaste à l'idée de poursuivre l'aventure.


    1 commentaire
  • Un peu plus de quinze jours se sont écoulés depuis mon dernier article.

    Entre-temps, j'ai sollicité auprès de mon ami Emile sa participation à l'aventure. Il a, comme je pouvais l'imaginer, gentiment accepté de m'apporter son aide.

    Nous avons décidé de mettre à profit le week-end du 21 et 22 mai pour réaliser le premier module "PiccoloMod".

    C'est ainsi que samedi dernier, vers 14 heures, nous entrons dans la "salle d'opération" préparée par Emile dans son garage.

    Le temps ne permet pas de travailler au grand air. Dommage!

    De la conception à la réalisation
    (cliquer sur l'image pour l'agrandir)

     

    Le travail se déroule tout l'après-midi.

    Sciant et ponçant,...                       
    De la conception à la réalisation
                                                        
    (cliquer sur l'image pour l'agrandir)  
                                                                
    De la conception à la réalisation
    (cliquer sur l'image pour l'agrandir)
     

    inspectant avec plaisir le façonnage,...

    vérifiant en relisant les plans,...    

    De la conception à la réalisation
    (cliquer sur l'image pour l'agrandir) 
                                                                
    De la conception à la réalisation
    (cliquer sur l'image pour l'agrandir)
     

    discutant de temps en temps l'organisation des opérations.

     

    A la fin de la journée, le travail est bien avancé.

    De la conception à la réalisation
    De la conception à la réalisation
    De la conception à la réalisation
    (cliquer sur une image pour l'agrandir) 

     

    Le lendemain matin, après une soirée conviviale et une bonne nuit de sommeil, nous remettons l'ouvrage sur le métier.

    Encore quelques heures de patience et vers 11h30, la construction du module s'achève.

    De la conception à la réalisation
    De la conception à la réalisation
    De la conception à la réalisation
    (cliquer sur une image pour l'agrandir) 

     

    Le travail me semble de fort bonne facture mais je vous laisse seul juge de la qualité de la réalisation de ce premier module.


    1 commentaire
  • Dans mon article précédent, je vous faisais part de l'intérêt que je porte aux réseaux communautaires: des petits dioramas qui se connectent les uns aux autres pour former un ensemble assez conséquent.

    Ce type de réseau existe pour différents écartements: HO, HOm, HOe ou N Peco. Mais, comme je vous l'avais signalé: rien pour les voies N Fleischmann Piccolo.  Voilà ce qui m'a décidé de mettre au point le premier module "PiccoloMod".

    Je dois avouer que je couve secrètement l'espoir que l'idée fera des adeptes. Tous ensemble alors nous pourrons peut-être un jour mettre nos dioramas côte à côte pour former un "grand" réseau participatif. Pour ce faire, il faut que les modules présentent des similitudes, du moins sur certains points.

    La normalisation de la structure d'un module s'impose et chacun doit pouvoir profiter de plans. Il est donc nécessaire que ceux que j'ai conçu puissent être divulgués et utilisés librement.

    Mais voilà, mon inspiration je l'ai puisée chez les "Scénics" (voir le site) qui ont protégé (à juste titre d'ailleurs) leur concept et dont Daniel SEVENO, un des précurseurs du mouvement, est le garant des droits.

    Précision est donnée dans leur document, je cite:  "Ce document ne peut être reproduit, modifié, adapté, publié, traduit, d'une quelconque façon, en tout ou partie, ni divulgué à un tiers sans l'accord préalable et écrit de Daniel SEVENO".

    Je me décide donc d'envoyer un mail à Daniel SEVENO pour solliciter l'autorisation d'utiliser le concept "Scénic" à la sauce des voies Piccolo. J'attache au courrier les fichiers des plans que j'ai dressés.

    Quelques jours ont suffit pour que je reçoive, de sa part, une réponse positive, accompagnée très amicalement de quelques modifications à apporter pour améliorer la structure et l'apparence du module. Sans oublier des encouragements et des souhaits pour que mon entreprise soit menée à bien.

    Merci à lui!

    Si tout va bien, dans quelques semaines, le module trouvera sa concrétisation et je reviendrai alors vers vous pour partager ces plans qui auront fait leur preuve et continuer avec vous, si vous le souhaitez bien sûr, cette expérience nouvelle.

     


    2 commentaires
  • Au cours de visites à différentes grandes expositions de modélisme, je pense en particulier au RAMMA de Sedan ou au RAILEXPO de Pontoise, j'ai été attiré par ces petits dioramas accolés les uns au autres pour former un immense réseau. Ce sont les réseaux communautaires comme les a baptisés Loco-Revue dans son numéro Hors Série 46 de novembre 2015.

    Que ce soit pour les Fêlés de l'Etroit et du Métrique (FDEM, les précurseurs)...
    Changement de cap... 
    (cliquer sur l'image pour l'agrandir)
     
    Changement de cap...
    (cliquer sur l'image pour l'agrandir)
     

    ... ou encore pour les Croisées de l'Etroit, les réseaux que j'ai découverts sont, de part le choix de leurs initiateurs, tous à l'échelle HOm ou HOe (voir pour des précisions sur les écartements).

     

     

     

     

     

    Pas de site dédié pour les "Fêlés de l'Etroit et du Métrique" et les "Croisées de l'Etroit". Je vous invite donc à utiliser un moteur de recherche sur le net pour les découvrir les uns et les autres.

     

    Séduit par le principe, je m'intéresse de plus près au sujet aidé en cela par le Loco-Revue dans son numéro Hors Série 46 de novembre 2015 et le Loco-Revue n°748 de novembre 2009. Je découvre alors deux groupements du même type:

    les "Modulinos" (voir le site) à l'échelle HO et...
    Changement de cap... 
    (cliquer sur l'image pour l'agrandir)
     
    Changement de cap...
    (cliquer sur l'image pour l'agrandir)
      ... les "SceNic Modules" (voir le site) à l'échelle N.

    Une vue d'un autre module Scénic (module St Rivalain)...

    Changement de cap...Changement de cap...
    (cliquer sur la partie gauche ou droite de l'image pour l'agrandir)

     

    Voilà qui est attirant: le module SceNic est au 160e!

    Cependant, je déchante assez vite quand je constate que la norme Scénic utilise impérativement des voies de la marque PECO en code 55 pour la partie visible et du code 55 ou 80 pour la partie invisible. Cela n'est pas mon cas.

    Force est de constater qu'aucun groupement n'existe pour des utilisateurs de la voie ballastée N Fleischmann Piccolo. Il est  vrai que ce genre de matériel est un peu moins prisé dans les modélistes. Le ballast d'origine impose des contraintes assez rigides aussi bien pour les voies droites, courbes ou aiguillages.

    Souvent à me donner des défis suite à des coups de coeur, je décide de mettre au point un module de ce qui pourrait être le départ d'un nouveau projet de réseau participatif: les "PiccoloMods" (1). Le terme sonne bien et est représentatif de l'échelle de l'environnement ferroviaire dans lequel les scènes sont censées se dérouler.

    Fort de cette nouvelle envie, je commence par tracer les plans ainsi que les éclatés de ce que sera un module "PiccoloMod".

    Non content de cela et pour mieux visualiser ce que sera le caisson, je décide de le réaliser en carton et  à l'échelle 1/3. Voici quelques photos de la structure vide...

    Changement de cap...
    Changement de cap...
    (cliquer sur une image pour l'agrandir) 

     

    ... et munie du plancher.

    Changement de cap...
    Changement de cap...
    (cliquer sur une image pour l'agrandir) 

     

    Pour encore plus de "réalisme" dans l'occupation des volumes, toujours en carton et à l'échelle, je reproduis une locomotive à vapeur et une locomotive diesel. Après installation dans le module (muni de son fond), il ne faut pas longtemps pour comprendre que la fenêtre est trop haute et trop étroite.

    Changement de cap...
    (cliquer sur l'image pour l'agrandir)

     

    Après avoir modifié les plans, j'allonge le module et je l'abaisse de la hauteur du bandeau...

    Changement de cap...
    (cliquer sur l'image pour l'agrandir)

     

    Je dois avouer que ces transformations améliorent sensiblement l'impression générale que donne le "PiccoloMod".

     

    (1)

    PiccoloMod est une appellation réservée dont je revendique l'origine (© 2016 - Henri-Paul LIETARD).                                                                Le nom ne peut être emprunté sans l'accord préalable de Henri-Paul LIETARD et ne peut être utilisé que dans le cadre spécifique pour lequel il a été créé. 

     


    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique