• Voeux

     

    Que Santé, Joie, Bonheur et Prospérité vous accompagnent durant toute l'Année !


    1 commentaire
  • Les arbres sont des éléments parmi les plus importants du décor. Ils occupent souvent une place prépondérante dans la détermination de l'ambiance générale d'un diorama.

    Si, comme moi, vous souhaitez pousser votre modélisme à "faire" vos propres arbres (voir ici), j'ai répertorié les spécimens les plus répandus de nos régions.

    Voici un tableau qui rassemble les variétés, leur silhouette ainsi que leur hauteur réelle et celle ramenée à l'échelle N.

    Espèces Silhouettes Haut. réelles Haut. échelle N

     Bouleau

    Les arbres

    Les arbres

    20 à 30 m 10 à 18 cm

      Chêne

    Les arbres

    Les arbres

     

    15 à 25 m

    (habituellement dans nos parcs)

     

    9 à 15 cm

    (habituellement dans nos parcs)

     Cyprès

    Les arbres

     

    Les arbres

    15 à 25 m 9 à 15 cm

     Frêne

    Les arbres

     

    Les arbres

    30 à 40 m 18 à 25 cm

     Hêtre

    Les arbres

     

    Les arbres

    20 à 30 m  10 à 18 cm

     Orme

    Les arbres

     

    Les arbres

    25 à 30 m 15 à 18 cm

     Peuplier

    Les arbres

     

    Les arbres

    30 à 40 m 18 à 25 cm 

     Saule pleureur

    Les arbres

     

    Les arbres

    15 à 25 m 9 à 15 cm

     Tilleul

    Les arbres

     

    Les arbres

     15 à 20 m 9 à 10 cm

     Tremble

    Les arbres

     

    Les arbres

    25 à 30 m 15 à 18 cm

     

    Il faut également ajouter à cette liste les arbres d'ornement de nos parcs ou jardins. Quelle que soit l'espèce, ces arbres sont généralement taillés limitant ainsi leur hauteur réelle entre 8 et 10 m soit à l'échelle N entre 5 et 6 cm. Souvent la main de l'homme leur donne une forme caractéristique reprise ici.

    Les arbres
    (cliquer sur l'image pour l'agrandir)

     

    Il reste à parler des arbres fruitiers (pommiers, cerisiers...). Il suffira de produire des arbres de formes "en boule" à trapézoïdale et de venir parsemer leur feuillage de notes ponctuelles de couleur rouges ou autres.

    A nous de jouer avec toutes ces formes. En effet, la nature ne travaille pas au millimètre près. Je pense que la beauté de vos bocages et massifs arborés viendra en partie d'une diversité de taille des arbres d'espèces différentes bien sûr mais également des spécimens d'une même essence.


    1 commentaire
  • Après m'être occupé de la face "nature" du socle, je vais m'atteler à réaliser la partie mur de soutènement.

    Armé de mon logiciel favori de dessin, je conçois la planche de pierres grises qui constituera le pan de mur ainsi que la bande de pierres de soutien.

    J'imprime l'image sur du papier fort (160 gr/m²).

    Présentoir, côté "mur"
    (cliquer sur l'image pour l'agrandir)

     

    Pour fixer les couleurs, je pose sur l'ensemble une couche de vernis acrylique mat TALENS AMSTERDAM. Une fois le vernis séché, je colle le tout sur du carton.

    Pour la patine, au jugé, je passe un lavis constitué de plusieurs couches de gouache noire avant de remettre du vernis acrylique.

    Présentoir, côté "mur"
    (cliquer sur l'image pour l'agrandir)

     

    Pour donner du relief à la maçonnerie, je repasse tous les joints à l'aide d'une pointe pas trop agressive (celle d'un stylo à bille vide par exemple). Un travail de grande patience pour une amélioration sensible du fini.

    Présentoir, côté "mur"
    (cliquer sur l'image pour l'agrandir)

     

    Après la découpe de la surface utile du mur aux dimensions souhaitées, c'est l'heure du collage sur le bloc de présentation lui-même.Il est à noter que tout le traitement précédent a été opéré pour la bande de soutien.

    Présentoir, côté "mur"
    (cliquer sur l'image pour l'agrandir)

     

    Il faut maintenant penser à la bordure de ce mur: du carton récupéré d'un cubi de vin. Après la découpe et un petit collage, j'obtiens un très beau squelette de bordure.

    Présentoir, côté "mur"
    (cliquer sur l'image pour l'agrandir)

     

    Je recouvre ensuite le carton de mastic plastique "Tamiya Putty" et commence de patiner la bordure à la gouache noir.

    Présentoir, côté "mur"
    Présentoir, côté "mur"
    (cliquer sur une image pour l'agrandir) 

     

    Après le ponçage pour rendre les formes de la bordure harmonieuses, je trace les joints entre les pierres. Je termine la patine et fixe la couleur par une couche de vernis acrylique mat TALENS AMSTERDAM.

    Présentoir, côté "mur"
    (cliquer sur l'image pour l'agrandir)

     

    Il me reste à coller la bordure à son emplacement.

    Présentoir, côté "mur"
    (cliquer sur l'image pour l'agrandir)

     

    Une vue rapprochée permet de mieux apprécier le travail.

    Présentoir, côté "mur"
    (cliquer sur l'image pour l'agrandir)

     

    Restera à poser des barrières de protection et à embellir l'ensemble par de la végétation.


    3 commentaires
  • Dans cet partie, je vais m'efforcer de donner du réalisme à la face "nature" du socle.

    Pour commencer, je joue de la spatule et de l'enduit à reboucher.

    Présentoir
    (cliquer sur l'image pour l'agrandir)

     

    C'est une première pour moi. L'approche est assez facile et je trouve le résultat satisfaisant.

     

    Il faut maintenant faire prendre des "couleurs" à cet enduit au teint blafard. Allons-y...

    Mon choix se porte sur une peinture pour aquarelle Van Gogh Royal Talens n°227 Ocre Jaune Naples Rouge.

    Présentoir
    (cliquer sur l'image pour l'agrandir)

     

    Le résultat est, vous en conviendrez, trop "jaune". Je tente de rattraper le coup en appliquant une couche de Van Gogh Royal Talens n°339 Rouge Anglais.

    Présentoir
    (cliquer sur l'image pour l'agrandir)

     

    Pas beaucoup mieux... On se croirait arrivé dans les montagnes rocheuses du Colorado.

     

    Je décide de laver à l'eau les couches de peinture pour retrouver la blancheur de l'enduit au départ.

    Tout se passe bien si ce n'est que les aspérités rugueuses du relief ont été usées par les frottements de l'éponge et l'eau.

    Malgré cela je tente à nouveau une combinaison de teintes: une couche Van Gogh Royal Talens n°227 Ocre Jaune Naples Rouge et une couche de Artists' Daler-Rowney n° 264 Brun Van Dyck.

    Présentoir
    (cliquer sur l'image pour l'agrandir)

     

    Le résultat s'est, pour moi, appréciablement amélioré.

     

    Je flanque la surface polie de quelques "roches" apparentes. Un lavis à la couleur à l'eau noire donnera une apparence grisée aux rochers.

    Présentoir
    (cliquer sur l'image pour l'agrandir)

     

    Pour parfaire le résultat, je repose sur la terre une couche de Van Gogh Royal Talens n°339 Rouge Anglais suivie d'une couche de Artists' Daler-Rowney n° 264 Brun Van Dyck et sur les rochers un léger lavis de couleur à l'eau verte.

    Présentoir
    (cliquer sur l'image pour l'agrandir)

     

    Pour la fixation des couleurs, l'ensemble est recouvert d'une couche de vernis acrylique mat TALENS AMSTERDAM n°115.

     

    Finalement pour une première, je ne suis pas trop mécontent du résultat.

    Restera à s'occuper de l'embellissement végétatif du lieu...


    1 commentaire
  •  

    Voeux

    Que Santé, Joie, Bonheur et Prospérité soient au programme de la Nouvelle Année !


    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique