• Deux machinistes ("faits maison")

    Vous avouerez comme moi que la locomotive à vapeur T13 en livrée Alsace-Lorraine (Fleischmann) fait, côté droit comme côté gauche, "humainement" un peu vide.

    Deux machinistes ("faits maison")
    Deux machinistes ("faits maison")
    (cliquer sur une image pour l'agrandir) 

     

    Pourquoi ne pas remédier à ce manque par des figurines encore une fois "faites maison".

    Je me mets donc en quête, sur la toile, de l'inspiration concernant des mécaniciens et chauffeurs de locomotive à vapeur.

    Après quelques clics de souris, je découvre chez Roco des machinistes à l'échelle HO (réf.: ROCO40001) qui me serviront de modèles.

    Deux machinistes ("faits maison")
    (cliquer sur l'image pour l'agrandir)

     

    Je vais commencer par le personnage de gauche, celui qui regarde de face appuyé contre le bord de la lucarne.

    Après avoir couper une des pointes d'un "pic apéritif", j'en effectue le calibrage.

    Deux machinistes ("faits maison")
    (cliquer sur l'image pour l'agrandir)

     

    En quelques coups de lime plate, j'affine l'épaisseur du corps (voir la critique à la fin de l'article  Un opérateur d'aiguillages)

    Deux machinistes ("faits maison")
    (cliquer sur l'image pour l'agrandir)

     

    Ensuite je façonne la tête du personnage. Je lui colle sur le crâne un petit morceau de balsa aplati pour symboliser sa casquette et une fine languette du précieux bois pour évoquer ses bras croisés.

    Deux machinistes ("faits maison")
    Deux machinistes ("faits maison")
    (cliquer sur une image pour l'agrandir) 

     

    Vu le type et la grandeur de la locomotive, le moteur occupe pratiquement tout le poste de conduite. Le dos de la figurine doit donc être limé pour tenir dans l'espace qui lui est destiné sans gêner le fonctionnement du mécanisme.

    Deux machinistes ("faits maison")
    Deux machinistes ("faits maison")
    Deux machinistes ("faits maison")
    (cliquer sur une image pour l'agrandir) 

     

    Cela fait, il faut poser la couleur bleu de la salopette du cheminot (Revell Email Matt n°56). Cette opération donne à notre personnage une apparence assez fantomatique.

    Deux machinistes ("faits maison")
    (cliquer sur l'image pour l'agrandir)

     

    Deux ou trois coups de pinceau de couleur chair (Revel Email Matt n°32) et voilà notre homme qui trouve visage et mains.

    Deux machinistes ("faits maison")
    (cliquer sur l'image pour l'agrandir)

     

    Graisse, charbon, fumée, suie... faisant leurs effets, ce machiniste est vraiment trop propre. Une patine avec de la poudre de  graphite obtenue à partir de la mine d'un crayon limée apportera la solution. Pour fixer le tout, une couche de vernis acrylique mat TALENS AMSTERDAM.

    Deux machinistes ("faits maison")
    (cliquer sur l'image pour l'agrandir)

     

    Un dernier coup de couteau pour désolidariser le buste du reste de la tige de bois. Notre machiniste est prêt.

    Deux machinistes ("faits maison")
    (cliquer sur l'image pour l'agrandir)

     

    J'applique exactement la même technique pour le deuxième occupant de la vapeur T13.  Celui qui est de profil le bras gauche appuyé contre le rebord. J'ai adapté un peu la position qu'il tient à mon souhait: conduire la loco.

    Le résultat, comme je l'ai espéré, est équivalent.

    Deux machinistes ("faits maison")
    (cliquer sur l'image pour l'agrandir)

     

    Notre locomotive est prête maintenant à évoluer sur les rails sous la surveillance de son mécanicien et de son chauffeur, chacun à son poste.

    Deux machinistes ("faits maison")
    Deux machinistes ("faits maison")
    (cliquer sur une image pour l'agrandir) 
    « Un opérateur d'aiguillages ("fait maison")La gare du réseau (présentation) »

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    1
    Jepe
    Mercredi 16 Novembre 2016 à 10:37

    Que rêver de mieux à cette échelle .

    Partir de rien ( un pic apéritif ) n'est pas évident, et le résultat  est bluffant.

    Il faut tenir compte bien sur du recul du regard en N. 

    Bravo l'Artiste !

    2
    Vendredi 25 Novembre 2016 à 19:11

    Bonjour,

    On ne voit jamais une locomotive sans machinistes ou une voiture sans voyageurs.

    Quelque soit la beauté du réseau... Sans eux, il manque toujours un petit quelque chose pour être complet et faire réaliste.

    Bravo pour tes créations.

    Bisous.

    Douby

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :